Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Association Les FILEUSES

danse Contemporaine et manipulation d'objets

expérimentation et répétitions à Pasteur // du 07/09 au 11/09 ET DU 28/09 au 02/10

NOURS


Une pièce de danse contemporaine pour les enfants d’hier et d’aujourd’hui
Durée : Env. 30 min
Chorégraphie : Sébastien Garcia
Interprétation : Hélène Biard – Yoann Toublant
Une production Les Fileuses – SG Corpusculaires


NOTE D’INTENTION / Sébastien Garcia


Emotion et Intuition - le désir de cette pièce pour l’enfance est né d’une émotion et d’une intuition d’adulte. En observant vivre un enfant, et jouer, pendant dix ans avec la même peluche, je fus touché par la fidélité, la variété, et l’intensité de cette relation. Cette peluche - en forme de lapin à grandes oreilles - souple, molle et légère, accompagnait l’enfant dans tous ses voyages, réels ou imaginaires. Elle subissait alternativement luttes acharnées, preuves d’amour, jeux, vols planés, acrobaties, transformations diverses, abandons et nécessités d’être retrouvé. Impressionné par les affects que le jouet mettait en jeu chez l’enfant et chez ses parents (ne serait-ce que dans l’angoisse de sa perte ou de son oubli) j’ai souhaité commencer une recherche en danse sur cet objet.
Plasticité, douceur et résistance - La matière de l’objet-peluche me semblait être un excellent outil d’investigation dans la quête d’une autre qualité de mouvement dansé. La capacité de la peluche à reprendre sa forme d’origine malgré tout type de manipulations et de pressions interroge une autre plasticité : celle du corps humain. Elle questionne aussi la construction de l’identité de l’enfant et, par projection, sa propre capacité de résistance face aux différentes forces qui le modèlent.
Fonction, objet transitionnel : Les fonctions de l’objet m’intéressent tout particulièrement : A quoi sert une peluche ? A l’apprentissage de la tactilité, d’une habilité motrice ? A rassurer l’enfant ? D’un point de vue psychanalytique et selon le pédiatre-psychanalyste Donald Woods Winnicott, la peluche est « un objet transitionnel 1» permettant à l’enfant de se séparer progressivement de la relation fusionnelle avec sa mère mais aussi avec le monde extérieur. Au-delà de l’expérimentation chorégraphique, l’objet-référent-peluche-jouet ouvre un vaste champ de questionnements sociologiques, philosophiques et symboliques.
Expérience sensible : Cette pièce souhaite proposer au public une expérience sensible et participer à une réflexion sur la construction de l’identité de l’enfant. La danse aura la tâche paradoxale d’objectiver et de poétiser simultanément les phénomènes de transformations (et d’altérations) de l’objet-corps peluche en les confrontant aux phénomènes de transformations chez l’être-corps-enfant. Cependant, comme pour toute nouvelle pièce, ce n’est que le travail en studio qui pourra donner une réalité chorégraphique à l’émotion première et dévoiler l’essence (et les sens) de « Nours ».


1 Winnicott W Donald, Les objets transitionnels, Petite bibliothèque Payot, 2010.


L’EQUIPE ARTISTIQUE


Sébastien Garcia - Chorégraphe
Chorégraphe, danseur, et animateur de la Compagnie Les Fileuses. De formation littéraire, il se dirige vers le théâtre et les arts du mouvement dans les années 2000. En 2002, il co-fonde la compagnie Restouelle Etc et découvre dans le même temps la danse contemporaine qui deviendra son mode d’expression privilégiée. Il se forme auprès d’Anamaria Fernandes (Compagnie DANA) et participe au projet « Un pas vers elle », création en triptyque sur la vie et les oeuvres de Camille Claudel. Après s’être nourri de différentes pratiques chorégraphiques et poétiques auprès de Loïc Touzé, Catherine Diverrès, Odile Duboc, Anne Brillant, Michel Lestrehan et Brigitte Châtaignier (Kathakali et Mohini Attam) et depuis six ans en danse Butô auprès de Gyohei Zaitsu, il travaille aujourd’hui à l’écriture de ses propres chorégraphies : 2010 Life Expectancy / 2 – 2011 RMR , Comment faut-il vivre ? - 2012 Nours. – 2014 D’Elle(s) pour l’Eternité. En 2014-2015 il collabore avec Elodie Besse (Compagnie Anamnesis) pour la conception du solo B.E.
« Mon travail se déploie dans une quête poétique et philosophique. D’une main il se nourrit de mythologie, de littérature et d’histoire de l’art ; de l’autre il va saisir dans les mouvements de la nature et (de la nature) des hommes ces sources d’inspiration. Sa visée est la réflexion et l’émotion – les pensées et les affects - qui me touchent et que je souhaite partager avec le public. La danse contemporaine par les brèches et les ponts qu’elle crée entre réalité et imaginaire est depuis dix ans mon outil privilégié dans cette recherche. » S.G


Hélène Biard - Comédienne – Danseuse contemporaine
Hélène Biard commence un parcours de danse classique à l’âge de cinq ans mais ce n’est que quelques années plus tard qu’elle se découvre une vraie passion pour la danse contemporaine en suivant les cours de Laurence Hardy, de Nathalie Salmon, et d’Anne Briand. Elle se forme également en Flamenco auprès de Rozenn Pedro à Nîmes. Elle quitte la France pour suivre les cours de danse-théâtre d’Ivan Truol et Patrizia Cavoli de la compagnie Atacama. Entre temps à Rome, elle suit les cours de l’Academia Internazionale di Teatro Circo a Vapore, école de théâtre inspirée par la méthode Lecoq.
Elle fonde la Compagnia Contrakkolpo avec quelques camarades d’école avec lesquels ils développent un langage théâtral très physique, à travers la création de trois pièces (« Down Town, Il Preguidizio, et Hora Libre). Elle commence une tournée au Chili mais revient rapidement en Italie ou elle travaillera sur plusieurs projets : « La scatola » mise en scène par Alice Fratarcangeli, « La Luna muta », mise en scène de Dario Vandelli et Francesco Prudente. A son retour en France en 2013, elle commence son travail avec Sébastien Garcia pour une pièce de Danse-Théâtre « D’Elles pour l’éternité » qui rend hommage à Wim Wenders à travers 2 films en particulier : Les ailes du Désir et Paris-Texas.


Yoann Toublant Plasticien – Marionnettiste.
Petit, il se nourrissait de vieux films en noir et blanc qu’il ne comprenait pas toujours. Voulant lui aussi parler avec des images, il s’oriente naturellement vers une formation audiovisuelle. Curieux de nature et passionné par l’humain, il poursuit son chemin avec des cursus en sciences du langage et psychopathologie avant de replonger dans le milieu artistique via la peinture et le théâtre. Il se forme au clown, au bouffon, à la marionnette, au théâtre d’objet et enchaîne les expériences théâtrales sur des textes contemporains. Bricoleur et touche à tout, son univers est empreint de sciences humaines. Il apprécie les créations interdisciplinaires qui lui offrent de nouveaux axes de recherche. Dans son travail, il convie l'humour et la poésie pour esquisser l'invisible et signifier l'irreprésentable. Il participe en 2013 à la création « D’Elles pour l’éternité » en tant qu’interprète et illustrateur.


L’ASSOCIATION LES FILEUSES
Une association de production, de transmission et de recherche en Danse-Théâtre. Plus communément appelées Moires en Grèce, et Parques en latin, Les Fileuses sont trois soeurs connues pour être les filles de Zeus et de Thémis. Elles ne constituaient primitivement qu’une divinité et veillaient au déroulement de la vie de chaque homme. Chloto file, et sa quenouille, qui tourne, symbolise le cours de l’existence. Lachésis dispense le sort réservé à chacun. Quant à Atropos, elle tranche, sans jamais se laisser fléchir, le fil de la vie. Si, comme le dit Zéno Bianu , «[…] ce que nous nommons poésie n’est autre que l’intensification de notre être au monde », L’association Les Fileuses se voudrait être un espace-temps ouvert à une recherche conduisant chacun à une intensification et à une vérification de son rapport au réel par un partage d’expériences sensibles, théâtrales et dansées. Cet échange opérera par la création et la diffusion de pièces en Danse-Théâtre, par l’organisation d’ateliers hebdomadaires, de rencontres, de stages. Il se réalisera également par un travail de recherche esthétique autour des rapports entre la danse et d’autres champs artistiques et sociologiques.

Les Fileuses - "NOURS" danse contemporaine et manipulation d'objets
Les Fileuses - "NOURS" danse contemporaine et manipulation d'objets
Les Fileuses - "NOURS" danse contemporaine et manipulation d'objets
Les Fileuses - "NOURS" danse contemporaine et manipulation d'objets
Les Fileuses - "NOURS" danse contemporaine et manipulation d'objets

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :