Le Rance n’est pas un fleuve

« Le Rance n’est pas un fleuve » est une aventure artistique au long cours à l’initiative de Massimo Dean. Il réunit un équipage de personnes issues du monde des « invisibles » et des artistes s’appuyant sur un réseau de partenaires institutionnels, culturels et sociaux ».

L’équipage du Rance n’est pas un fleuve fait escale régulière à L’Hôtel Pasteur. Il fait du foyer son QG pour avancer sur la création d’une œuvre scénique qui mobilise une grande diversité d’actrices et d’acteurs.

Issu d’un processus de rencontre long et patient, le groupe de comédiens amateurs se constitue peu à peu. Ces « invisibles » font partie intégrante du parcours de création qui devrait aboutir d’ici l’été 2021.

En parallèle du travail des comédien·e·s, d’autres partenaires sont mobilisés à d’autres endroits de la création. Les décors sont par exemple créés par des lycéen·e·s de Bréquigny et du micro lycée. Par ailleurs, de nombreuses institutions culturelles et sociales de la ville sont mobilisées pour accueillir le projet.

Une équipe artistique professionnelle encadre le projet. La pièce reposera sur un texte original du poète Yvon Le Men, sur la musique d’Arnaud Le Méthivier et sur la mise en scène de Massimo Dean. Richard Louvet, photographe, complète l’équipe artistique et imprime les mots du poète pour les afficher dans tous les lieux partenaires.

Ainsi, à l’Hôtel,  “La langue du bruit” ouvre le foyer et “Nous sommes des anciens de l’enfance”  orne la Rotonde.

Plus d’infos sur le projet sur le site de la compagnie Kali and Co.

                                                           

Plus d’infos sur le projet sur le site de la compagnie Kali and Co